40ème
Festival
du 9 juillet
au 30 juillet 2017


illustration Agnès Dupuy

/
Mon Yiddish Blues
Une page d'histoire, une vie de poésie et de musique racontée par une artiste suprême: Talila nous offre une musique colorée de tradition, d'innovation et de jazz sur des textes splendides.

Talila et Teddy Lasry trio

 
Le 25/07/2015 à 20H30
Sainte-Agathe, église 

Réservations en ligne clôturées

TALILA

Talila est chanteuse et actrice, née en France après la seconde guerre mondiale de parents juifs polonais.

Lauréate du prix de l’Académie Charles Cros, elle se produit en France et sur toutes les scènes du monde (Argentine, Etats-Unis, Israël, Pologne, Australie, etc…. Le Monde (Renaud Machart) loue «son expression vocale idéale, simple et directe comme la parole et pourtant d’une sophistication à l’image de la fine et intelligente artiste qu’elle est ».

Dans ses disques, elle aborde le répertoire traditionnel comme celui des chansons extraites des comédies musicales américaines en yiddish données dans les années 1930 dans le Lower East Side de New York, premier quartier de l’immigration des juifs d’Europe centrale. Dans ses spectacles, elle raconte sa vie de fille d’émigrés juifs polonais qui avaient choisi la France et décrit avec humour et une tendre ironie un monde à la fois passé et si fortement présent dans les cœurs. Egalement comédienne, elle a réalisé en 2004 une performance d’actrice dans la pièce « Yadja ou la tête ailleurs » mise en scène par Zohar Wexler, programmée à Paris et au festival d’Avignon. Le film « Yiddish, yiddish » fait son portrait et et au-delà s’interroge sur la culture des juifs d’Europe centrale et orientale : « Quelle est la place du yiddish aujourd’hui, quel est son sens, que lui est-il arrivé et quel est son avenir ? Préserver cette langue peut, aujourd’hui encore, être considéré comme un acte de résistance contre ceux qui ont tenté de la supprimer », explique le réalisateur.

Son douzième disque, sorti en 2010 sous la forme d’un livre-disque « Mon yiddish blues » (Naïve) remporte un incroyable succès auprès du public et dans la presse. Son recueil de textes « Notre langue d’intérieur » est édité en 2011 chez Naïve livres dans la collection « Livre d’heures ». Son treizième disque « Le temps des bonheurs » paru en 2012 mêle des standards yiddish, de l’anglais ainsi que deux chansons en français composées pour elle par Teddy Lasry sur des paroles de l’écrivain Jean Rouaud.