40ème
Festival
du 9 juillet
au 30 juillet 2017


illustration Agnès Dupuy

/
Les Cordes sensibles
Le quintette Amabile réuni autour de Laurent Gaspar est constitué de solistes des plus grands ensembles français de musique sur instruments d'époque: il vous propose de redécouvrir le son original d’œuvres du grand répertoire classique.

Charlotte Grattard, violon 1 ; Bérénice Lavigne, violon 2 ; Laurent Gaspar, alto 1 ; Delphine Grimbert, alto 2 ; Marjolaine Cambon, violoncelle

Michael HAYDN : Quintette en Do Majeur op. 88
Wolfgang Amadeus MOZART : Quintette en Sol Mineur KV.516,
Quintette en Do Mineur K.V 406 (516b)

 
Le 16/07/2016 à 20H30
Palladuc, église 

Réservations en ligne clôturées

Quintette Amabile

Tous membres de prestigieuses formations orchestrales dédiées à l'interprétation de la musique baroque et classique sur instruments d'époque (Les Talens Lyriques, l'Orchestre des Champs-Elysées, les Musiciens du Louvre...) et amis depuis de nombreuses années, les musiciens du quintette Amabile, réunis autour de Laurent Gaspar, ont à cœur de faire partager leur amour d'un son authentique à travers une démarche plus personnelle de chambriste.
Le quintette Amabile interprète les répertoires qu'il propose sur un matériel similaire à celui utilisé aux époques de composition des œuvres (cordes en boyau nu et filé, archets classique ou romantique), ce qui, allié à une recherche en particulier sur l'articulation des phrasés, permet de tenter la passionnante reconstitution d'une image sonore ancienne dont le mystère persiste.

Charlotte GRATTARD, Violon

Née à Grenoble, Charlotte Grattard y commence ses études musicales, puis entre en 1989 au CNSM de Paris où elle obtient à l’unanimité un Premier Prix de musique de chambre (1991) et un Premier Prix de violon (1992) dans la classe de Gérard Poulet. Elle entre la même année en cycle de perfectionnement dans la classe de Régis Pasquier. Elle complète ensuite ses études avec Philippe Hirshorn à Bruxelles, Jean-Jacques Kantorow à Rotterdam et David Takeno à Londres.

 

Elle se produit alors aussi bien en récital qu’en musique de chambre en France et à l’étranger. En 1993, elle prend part notamment au Festival International de Kyoto et aux « Musicades » de Lyon aux côtés de Joseph Silverstein, Christian Ivaldi et Bruno Giuranna, à la demande duquel elle participe également aux « Journées Paul Hindemith » à Blonay, en 1994.

 

Depuis 1995, elle joue régulièrement au sein de l’Orchestre de Paris et l’Orchestre Philharmonique de Radio France. De 1997 à 1999, elle fait partie de l’ensemble de musique contemporaine « Oxalys » à Bruxelles et est parallèlement violon solo de l’ensemble instrumental du CNSM de Paris.

Elle est membre de 1998 à 2003 du Villon Ensemble à Florence (Italie).

 

Depuis 2002, Charlotte Grattard se consacre de plus en plus à la pratique d’exécution sur instruments d’époque et se produit au sein de prestigieux ensembles de musique baroque, comme Les Talens Lyriques (C. Rousset), Le Concert d’Astrée (E. Haïm), Les Folies Françoises (P. Cohen-Akenine) ou l’Orchestre des Champs Elysées (P. Herreweghe).

 

De 2007 à 2015 elle est membre du quatuor Ruggieri avec lequel elle enregistre deux disques consacrés aux quatuors de George Onslow.

 

Bérénice LAVIGNE, Violon

Après des études à Paris avec Gérard Poulet, Bérénice Lavigne se perfectionne à Londres dans la classe de David Takeno.

Diplômée de la Guildhall School of Music, elle travaille dans un premier temps avec des orchestres tels que le Mahler Chamber Orchestra, l’Orchestre de Paris ou l’Orchestre Philharmonique de Radio-France puis s’oriente vers le jeu sur instruments historiques.

Elle joue depuis principalement avec Les Musiciens du Louvre  mais aussi avec l’Orchestre Révolutionnaire et Romantique, le Cercle de L’harmonie ou l’Orchestre des Champs-Elysées.

 

Laurent GASPAR, Alto


Laurent Gaspar débute l’alto à l’âge de 8 ans au conservatoire de Clermont-Ferrand, il est admis quelques années plus tard au Conservatoire national supérieur de musique de Lyon où il obtient en 1999 le diplôme national d’études supérieures de musique en alto avec mention « très bien » dans la classe de Jean-Philippe Vasseur. Il poursuit sa formation en cycle de perfectionnement d’alto (en étudiant également la viole d’amour) tout en suivant  parallèlement un cycle d’études spécialisées dans la musique du XXe siècle.

Il a été invité en 2000 par l’Orchestre national du Capitole de Toulouse et par l’Orchestre d’Auvergne en 2003 en tant qu’alto solo.

Son goût et sa passion pour l’interprétation des répertoires baroque, classique et romantique sur instruments d’époque et cordes en boyau l’amènent à jouer régulièrement avec Les Talens Lyriques (C. Rousset) comme alto solo, mais également avec Insula Orchestra (L. Equilbey), l’Orchestre des Champs-Elysées (P. Herreweghe), Le Concert d’Astrée (E. Haim), Les Musiciens du Louvre (M. Minkowski) et l’Ensemble Pulcinella (O. Gaillard).
Avec tous ces ensembles, il se produit sur les plus grandes scènes internationales et participe à de nombreux enregistrements.

Delphine GRIMBERT, Alto

Née à  Poitiers, Delphine Grimbert commence l’alto à l’âge de 7 ans au C.N.R. de Tours avec Gabrielle Courteau. Elle entre en 1997 au C.N.S.M. de Lyon dans la classe de Jean-Philippe Vasseur qui lui donne le goût de l’interprétation de la musique sur instrument d’époque. 4 ans plus tard, elle obtient son diplôme d’alto moderne avec mention très bien en y intégrant une partie sur alto baroque.

Elle complète ensuite sa formation en intégrant le cycle d’études spécialisées en musique contemporaine, au C.N.S.M. de Lyon, pendant lequel elle joue notamment sous la direction de Pierre Boulez, Henri Dutilleux et Gilbert Amy.

Parallèlement, de 1998 à 2004, elle travaille au sein de l’orchestre de l’Opéra de Lyon et de   l’Ensemble Orchestral Contemporain de Lyon.

Puis, revenant vers la musique plus ancienne, elle se perfectionne en alto baroque auprès d’Alice Pierot, de 2003 à 2005 au C.N.R. d’Aix-en-Provence.

 Ces divers enseignements lui permettent de travailler actuellement au sein de formations telles que « Les Talens Lyriques » (C. Rousset), l’Orchestre des Champs Elysées ( P. Herreweghe) ou encore l’Orchestre de Paris.


D’autre part, ayant toujours aimé la musique de chambre, elle fut membre du trio Mussotte (clarinette, alto et piano), puis, de 2001 à 2004, du quatuor Andéol. De 2008 à 2015, elle est l'altiste du Quatuor Ruggieri, quatuor sur instruments d’époque, qui a notamment consacré deux enregistrements à George Onslow (1784-1853).

Marjolaine CAMBON , Violoncelle


Diplômée du Conservatoire Royal de La Haye où elle s'est formée auprès des plus grands spécialistes du répertoire de la musique ancienne, elle a obtenu un master de violoncelle baroque, un bachelor de viole de gambe et un diplôme de pédagogie.

Elle se produit avec Les Talens Lyriques (C.Rousset), Les Passions (J.M. Andrieu),  Insula Orchestra (L.Equilbey), Le Poème Harmonique (V.Dumestre), Stradivaria (D.Cuiller).

Elle a participé à la création du spectacle « je me sers d’animaux pour instruire les hommes » avec la compagnie Aigle de sable  joué au festival de Pontoise en 2011 et celui d'Avignon en 2009.

Actuellement elle enseigne la viole de gambe aux CRD de Cachan et l’Haÿ-les-Roses, ainsi que le violoncelle baroque au CRD de Clamart (92).

Elle a récemment créé le consort de violes Quadrivium Consort, entendu au festival toulousain 'Passe ton Bach d'abord' et 'Territoires d'ici et d'ailleurs' dans le Nord Pas de Calais.

En plus de la pratique de l’archet celle de l’escrime est une passion, elle découvre à présent les bottes secrètes de l’Escrime de spectacle !