40ème
Festival
du 9 juillet
au 30 juillet 2017


illustration Agnès Dupuy

/
Motown A Capella, Opus Jam
Une soirée en compagnie d'Opus Jam: une soirée pas comme les autres: du jazz, de la soul, du beatbox, le tout a capella par le groupe le plus représentatif du jazz vocal français: exceptionnel!

Julien Guilloton, Hervé Fontaine, Mathieu Becquerelle, Mike Louvila, Emmanuel Cappelaere, Sébastien Brumaud.

Programme :
Marvin Gaye, The Jackson 5, Stevie Wonder, Diana Ross…

 
Le 23/07/2016 à 20H30
Chabreloche, salle Fernand-Bernard 

Réservations en ligne clôturées

Durant les années 1940, les ensembles vocaux connaissent une vitalité importante, notamment en s’invitant sur scène avec les big bands. Mais c’est durant la dernière décennie du XX e siècle que s’annonce, sans conteste possible, le renouveau du genre a cappella. L’alliance de la polyphonie avec le beatbox a permis d’adapter des oeuvres instrumentales en oeuvres purement vocales. Cette évolution montre non seulement le développement spectaculaire en une décennie du genre a cappella et d’une écriture musicale, mais aussi celui de l’évolution du chant a cappella en devenant dorénavant un style musical à part entière. Opus Jam est un groupe a cappella français, sa particularité est de réunir six chanteurs-arrangeurs, d’horizons culturels et musicaux aussi larges que variés. Ce groupe est reconnu et apprécié pour savoir allier le chant grégorien au jazz, en passant par la soul, le rock et la pop… Il cultive son originalité en ajoutant à ses harmonies complexes une nouvelle forme de beatbox permettant ainsi des possibilités stylistiques plus fournies. » motown a cappella Anciennement A4, l’histoire d’Opus Jam commence en 1995 quand le fondateur, Emmanuel Cappelaere, rencontre la formation de gospel américaine “Acappella”. Le coup de coeur opère par une prise de conscience décisive : les voix s’expriment avec une force et une intensité d’autant plus grandes qu’elles sont le seul instrument. Après 15 ans d’existence, 800 concerts à travers le monde (U.S.A, Pologne, Allemagne, Suède, Suisse, Italie, Luxembourg, Belgique, Ile de La réunion…), 320 000 spectateurs, 5 disques enregistrés, plus de 35 000 albums vendus, Emmanuel décide de s’orienter vers des horizons musicaux plus variés, des arrangements plus riches et crée ainsi Opus Jam. En acceptant d’évoluer de 4 à 6 voix, il repart donc à zéro en élargissant son répertoire à toutes les obédiences musicales et culturelles. Emmanuel désire rappeler que le chant a cappella harmonisé a trouvé sa source en Europe. L’alliance beatbox et chant a cappella est certes développée partout dans le monde mais très peu, voire pas du tout en France de nos jours. Julien Guilloton intègre le groupe en tant que basse profonde, suivi d’Hervé Fontaine, baryton et beatboxer. Ils constituent l’emblématique duo basse/batterie, garant des assises harmoniques et du groove. C’est au tour du baryton Mike Louvila de rejoindre Opus Jam, succédé du sopraniste Gérôme Gallo et du ténor Bassey Ebong assurant à eux trois la majorité des soli; fermant ainsi le banc afin de donner la touche finale au projet du sextet 100% vocal.