Prochain
Concert :



/
Concert Symphonique,
Une soirée exceptionnelle:
Un grand concert symphonique avec l'Orchestre Musica dirigé par François Bernard.
Concerto pour violon de Tchaikowsky, soliste: Sarah Nemtanu
Concerto pour violoncelle de Dvorak, soliste: Raphael Merlin
Puis une seconde partie en forme de carte blanche aux solistes...

 
Le 29/04/2018 à 18h00
Thiers, Salle Espace 

Réserver en ligne
Infos & Réservation

Direction : Francois Bernard

 il entre en 2003 dans la classe de direction d’Hervé Klopfenstein à la Haute École de Musique de Lausanne (Suisse); il y obtient, en  2006,  son  Certificat  supérieur  de  direction  d’orchestre.  Directeur  musical  de  l’orchestre symphonique Musica depuis 2002, il se produit régulièrement avec cette formation où il dirige les grandes œuvres du répertoire symphonique.

Violon: Sara Nemtanu

Nommée premier violon solo de l’Orchestre national de France à vingt et un ans, elle est nominée en tant que Révélation soliste instrumental de l’année 2007 par les Victoires de la musique classique. En 2009, elle est la « vraie » violoniste du film Le Concert de Radu Mihaileanu. Avant d’en arriver là, Sarah Nemtanu commence le violon avec son père Vladimir, violon solo de l’Orchestre national Bordeaux Aquitaine. Elle intègre la classe de Gérard Poulet au CNSMD de Paris à seize ans et obtient des Premiers Prix de violon et de musique de chambre. Après ses succès en concours internationaux (Saint-Jean de Luz, concours international Antonio Stradivari), elle est révélée au grand public dans le Double Concerto de Brahms avec Gautier Capuçon, sous la baguette d’Emmanuel Krivine. Ses prestations en soliste au sein de l’Orchestre national de France, bien sûr, mais aussi de prestigieux orchestres tels que le London Symphony Orchestra, l’Orchestre de la radio suédoise, l’Orchestre de la Santa Cecilia de Rome, le Mahler Chamber Orchestra lui valent les plus grands éloges. Ses rencontres avec Bernard Haitink, Sir Colin Davis ou Riccardo Muti la conduisent dans les plus belles salles du monde. Si elle excelle dans le vaste répertoire en soliste ou en formation de chambre, elle est aussi une artiste imaginative qui adore revisiter les « classiques » – en témoigne son disque Gypsic (Naïve). Elle déborde aisément du cadre classique en jouant avec Richard Galliano, Chilly Gonzales, Ibrahim Maalouf ou la chanteuse Juliette. Enfin, le fait d’offrir, transmettre et partager étant, pour elle, essentiel, Sarah Nemtanu aime jouer en soutien à de belles causes (elle est la marraine de l’association Musique et Santé, pour laquelle elle mène des actions à l’Institut Gustave-Roussy de Villejuif). Elle apporte son aide à l’éducation musicale des plus jeunes en s’associant à des master classes et en participant à des actions pédagogiques.

Violoncelle: Raphaël Merlin

Raphaël Merlin affirme dès son plus jeune âge un désir de diversité en musique. Violoncelle, piano, piano-jazz, écriture, composition, analyse, direction d'orchestre, orchestration, musique de chambre, arrangement, enseignement... chacune de ces disciplines générant une intense activité musicale.

Il débute sa formation musicale au CNR de Clermont et développe rapidement un amour de la polyphonie et de l'improvisation, qui l'amèneront tout naturellement au jazz et à ses premières compositions ; il s’évade parfois de ses études accompagnant une chorale à la guitare, écrivant quelques chansons, infiltrant un big-band ou encore fondant un quartet de jazz... Quelques concours de composition plus tard, ses premiers diplômes de conservatoire en poche et âgé de 15 ans, il emménage à Paris et y contracte le virus de la direction d'orchestre. Les enseignements d’Igor Kiritchenko, Xavier Gagnepain et Philippe Müller pour le violoncelle, d’Hortense Cartier-Bresson pour la musique de chambre, de Janos Komives pour la direction d’orchestre le forment à l'interprétation, et il achève brillamment ses études au CNSM de Paris en 2005.

La musique de chambre, d’abord pratiquée en famille, occupe rapidement une part centrale de son activité notamment depuis son entrée, en 2002, dans le remarquable Quatuor Ebène. 1er prix 2004 du concours international de l’ARD de Münich, aujourd’hui invité des plus grandes salles du monde (Philharmonie de Berlin, Wigmore Hall de Londres, Konzerthaus de Vienne, Library of Congress de Washington, Carnegie Hall à New York, Philharmonie et Théatres du Châtelet et des Champs-Elysées à Paris…), le quatuor a reçu les conseils de Gabor Takacs, Eberhard Feltz, Gyorgy Kurtag et Pierre-Laurent Aimard, et joué avec Mitsuko Uchida, Nicholas Angelich, Menahem Pressler, Natalie Dessay, Renaud Capuçon, Gary Hoffman, Martin Fröst, Michel Portal…Deux disques, consacrés à Haydn et Bartok, sont parus avec succès chez Mirare, avant que le quatuor ne signe en exclusivité chez Virgin Classics (aujourd’hui Erato/Warner) pour des albums Debussy-Fauré-Ravel (Gramophone de l’année), Brahms, Mozart, Mendelssohn et d’arrangements et compositions originales : « Fiction », « Brazil », « Eternal Stories » (2017). En 2016 est sorti un disque Schubert (avec Gautier Capuçon et Matthias Goerne, mélodies arrangées par Raphaël Merlin, Choc Classica et Edison prize 2016).