Prochain
Concert :


Prochain concert

/
Contes et légendes
Duo Luperca
Aurélienne Brauner : violoncelle
Lorène de Ratuld : piano

Une soirée d'une rare intensité

 
Le 13/07/2019 à 20H30
Sainte-Agathe, église 

Réservations en ligne clôturées

Robert SCHUMANN : Fantasiestücke op.73, César FRANCK : Sonate en la majeur, Claude DEBUSSY : Sonate en ré mineur, Leos JANACEK : Pohadka, Astor PIAZZOLLA : Grand Tango

Exigeantes et passionnées par la musique dès notre plus jeune âge, nous nous sommes croisées au conservatoire de Paris durant nos années d’études. Ce n’est que plus tard, à l’occasion d’un concert en 2012, que nous avons partagé notre passion commune pour la musique de chambre, en formation de sonate. Depuis, nous n’avons de cesse que de révéler sur scène ce répertoire dans sa plus grande authenticité, cherchant constamment la justesse et la conviction de notre propos musical, au travers d’une traduction respectueuse des partitions laissées par les grands maîtres ou par les échanges avec les compositeurs d’aujourd’hui.

Soutenu par la Fondation Bru Zane, notre duo Luperca a interprété les sonates de Chopin et d’Alkan dans plusieurs festivals en France en 2013 et 2014 et s’est engagé dans la redécouverte du patrimoine de la musique romantique française et des compositrices (Rita Strohl, Mel Bonis, Nadia Boulanger).

L’association violoncelle-piano est à notre avis une des plus équilibrées des duos de musique de chambre. Quel instrument peut en effet, mieux que le violoncelle, s’accorder à la puissance du piano ? Avec sa sonorité chaleureuse, son timbre capable de soutenir les sons avec douceur et clarté, le violoncelle se mêle parfaitement aux caractéristiques du piano (développement polyphonique, nappes résonantes obtenues par l’emploi de la pédale, etc.). Les couleurs contrastées des deux instruments se mélangent en laissant s’épanouir distinctement leurs sonorités propres. Les œuvres écrites pour cette formation en font ressortir les caractéristiques d’harmonie et d’élégance.

Originaire de Bordeaux, Aurélienne Brauner commence le violoncelle avec Paul Rousseau. Elle entre ensuite au CRR de Bordeaux dans la classe d’Etienne Péclard puis au CNSM de Paris dans la classe de Philippe Muller où elle obtient ses prix de violoncelle et de musique de chambre avec la mention très bien à l’unanimité et la bourse Feydeau de Brou Saint-Paul. Elle part ensuite se perfectionner à l’Universität der Künste de Berlin auprès de Jens-Peter Maintz.