Prochain
Concert :


Prochain concert

/
Soirée manouche et jazz
Adrien Moignard : guitare,
André Ceccarelli : batterie
Fiona Monbet : violon
Diego Imbert : contrebasse

Une soirée au sommet du jazz

 
Le 18/07/2019 à 20H30
Viscomtat, SALLE DES FETES 

Attention, plus que quelques places disponibles Réservations en ligne clôturées

Oeuvres de Didier LOCKWOOD, Django REINHARDT, George GERSHWIN, Wes MONTGOMERY

S'il y a bien un guitariste qui représente le renouveau de la guitare jazz ces dernières années, il s'agit d'Adrien Moignard .

Guitariste autodidacte, Adrien Moignard puise ses premières influences dans le rock et le blue . Sa découverte à l'âge de 16 ans de la musique de Django Reinhardt marquera un tournant majeur dans son apprentissage guitaristique. Influencé par la suite par des guitaristes tels que Georges Benson, Pat Metheny, Bireli Lagrene, il développe aujourd'hui un jeu très personnel , à la croisée des styles musicaux .

Ses nombreuses expériences musicales le mènent à se produire dans divers projets de musique manouche et de jazz afro-américain avec des musiciens comme Didier Lockwood, Stochelo Rosenberg, Bireli Lagrene, Cyrille Aimée, Sanseverino ... Il sera pour ce concert entouré d’invités prestigieux : André Cecarrelli à la batterie , Diego Imbert à la contrebasse et Fiona Monbet au violon.

Ensemble ils nous présenteront un répertoire à la croisée de différents styles pour notre plus grand plaisir !

André Ceccarelli est considéré comme l’un des meilleurs batteurs français de notre époque. Celui qui est souvent surnommé « Dédé » a joué et enregistré avec les plus grands, et ce, quel que soit le style. Mais on est tout de même en mesure de dire qu’il est principalement un batteur de jazz. Non content de jouer « live », il a aussi enregistré un grand nombre de disques sous son nom.

Diego Imbert a commencé la musique par le violon à l’âge de six ans, puis par la basse électrique à 15ans. Ce n’est qu’en 1995 qu’il se met à la contrebasse (Conservatoire à Paris et stages avec Jean François Jenny Clark et Eddie Gomez). Il remporte la médaille d'argent au Concours International de Contrebasse de Capbreton pendant l’été 1999. Après avoir vécu à Nancy, il s’installe à Paris en 2000 et a participé à de nombreuses formations. Il a été membre de l’Orchestre Régional de Jazz en Lorraine de 1992 à 2000. Collabore ponctuellement avec le Paris Jazz Big Band (PJBB) de Pierre Bertrand et Nicolas Folmer. Il a également participé à des concerts classiques de l’Orchestre de Massy, de l’Orchestre Philharmonique de Lorraine et de l’Orchestre Colonne. Il se produit régulièrement en Allemagne, Italie, Norvège et Pologne USA, Canada au sein de formations telles que le « Gipsy Project » de Bireli Lagrène ou au sein de son trio (depuis 1998), avec le trio de Sylvain Beuf avec Franck Agulhon (depuis 2000) ou avec le quartet de Flavio Boltro (depuis 2004). On a pu également l’écouter avec des musiciens tels que : Archie Shepp, Aldo Romano, Richard Galliano, Eric Legnini, Enrico Pieranunzi, Antonio Farao, Jean-Michel Pilc, Franck Avitabile, Pierre de Bethmann, Guillaume de Chassy, David El Malek, Pierrick Pedron, Rosario Giuliani, Alain Jean-Marie, Sylvain Luc, Michael Felberbaum, Michel Perez, Olivier Ker Ourio, Baptiste Trotignon, Sara Lazarus, Elisabeth Kontoman

 

Fiona Monbet, violoniste franco-irlandaise, est née à Paris en 1989. Elle est diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans la classe d’Alexis Galpérine et Ami Flammer, du centre des musiques de Didier Lockwood (CMDL), et du conservatoire de Lille en direction d’orchestre.

Propulsée par Didier Lockwood dans le monde de l’improvisation et de la musique actuelle, Fiona collabore aujourd’hui avec de nombreux artistes d’horizons divers comme Biréli Lagrène, Patricia Petibon, Pierre Cussac, Vladimir Cosma, ou encore le réalisateur Tony Gatlif pour lequel elle participe à la création des bandes originales de trois films (Indignez-Vous, les Indignés, Geronimo).

En janvier 2018 Fiona rejoint la direction musicale de la compagnie Miroirs Etendus aux côtés de son partenaire de musique de chambre le pianiste Romain Louveau, et crée l’ensemble Miroirs Etendus composé d’une quinzaine de musiciens.