Une soirée qui va faire la part belle au folklore et à son exploitation dans la musique classique... comme témoin du lien indéfectible de la musique avec ses origines populaires...

Fanny AZZURO, piano

David HAROUTUNIAN, violon

Pierre GENISSON, clarinette

 

Dmitri CHOSTAKOVITCH : Five pieces ; Astor PIAZZOLLA : Café 1930, Oblivion ; Robert SCHUMANN :

Fantasiestücke op. 73 (clarinette et piano) ; Sergei PROKOFIEV : 5 mélodies (violon et piano) ;

Aram KHACHATURIAN : Trio

Pierre Génisson est l'un des meilleurs représentants de l'école des vents français.

David Haroutunian : « Le talent et les capacités violonistiques et musicales de ce jeune musicien vont de pair avec une volonté́ et un désir d’aller jusqu’au bout de ses interprétations. » Ivry GITLIS

GALERIE PHOTOS